24 août 2020 à 12:42
image/sepulture_allemande-bourdon.jpg

Les Soldats Allemands du Cimetière d'Hersin-Coupigny reposent désormais à Bourdon !

La SESMA* assistée de l'ONACVG* ont procédé, début juillet, au relevé des dépouilles des soldats allemands présents dans le cimetière d'Hersin-Coupigny. Ils reposent désormais au Cimetière Militaire Allemand de Bourdon près d'Amiens (dans la Somme). L'aboutissement d'une procédure portée à bras le corps par le Comité Historique d'Hersin-Coupigny ! Retour sur l'action menée par notre association au cours de ces 4 dernières années.

* SESMA : Service pour l'Entretien des Sépultures Militaires Allemandes
* ONACVG : Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

1 - L'Origine de cette (re)découverte et premiers contacts avec la Sesma (2016)

Le Pôle Généalogie et Mémoire d'Hersin-Coupigny a entrepris depuis 2016 un inventaire des tombes du cimetière communal d'Hersin-Coupigny. Un travail rendu nécessaire afin de conserver dans la mesure du possible la mémoire funéraire de la commune dans le contexte particulier des procédures de reprise de concessions lancées par la ville (notamment avec l'apposition de notes informatives : "cette concession réputée en état d'abandon fait l'objet d'une procédure de reprise").

C'est dans le cadre de cette mission de préservation que notre association a découvert l'existence de 4 sépultures allemandes. Certes, la présence de ces tombes rouvrent les cicatrices mémorielles d'une époque troublée mais, dans la mesure où les sépultures militaires, même, de nos jours, en état d'abandon manifeste, sont exclues de la procédure de reprise de sépultures (Code Générale des Collectivités Territoriales). Cette législation actuelle concernant l'entretien des sépultures de guerre trouve sa source dans l'article 16 du Traité Franco-Allemand de Francfort en 1871 : les deux gouvernements français et allemand s'engagent réciproquement à faire respecter et entretenir les tombeaux des soldats ensevelis sur leurs territoires respectifs.

Afin de se prémunir de tout incident diplomatique avec l'Allemagne, le Comité Historique d'Hersin-Coupigny a pris naturellement l'initiative de contacter, dès septembre 2016, le Service pour l'Entretien des Sépultures Militaires Allemandes, SESMA (Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge)

Nous sommes alors contactés par M. Julien HAUSER, Délégué National du Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge qui nous fait part de son étonnement car ces sépultures auraient dû déjà être déplacées depuis quelques décennies (depuis 1962)... Un long et complexe travail d'enquête et de recherches débute alors au sein de la SESMA et au niveau local avec le Comité Historique d'Hersin-Coupigny.

2 - Un long et complexe travail d'enquête et d'identification de ces soldats allemands (2017-2018)

Le Comité Historique d'Hersin-Coupigny s'efforce alors durant les années 2017 et 2018 de réassembler patiemment les pièces de ce vaste puzzle. Nous lançons à l'époque un appel à témoignage auquel répond immédiatement M. Serge LATOUR, ancien garde du cimetière d'Hersin-Coupigny. Son aide fut précieuse puisqu'il nous informe que les dépouilles n'ont jamais été relevées par aucun service et qu'en réalité les 4 tombes contiennent 5 corps !

- Karl HANZLICK, 21 ans (Gefr. - Caporal) décédé le 1er septembre 1944

- Friedrich BUSCH, 20 ans (PG - Prisonnier de guerre), décédé le 15 avril 1946

- Gerhard KRAMER, 23 ans (PG - Prisonnier de guerre), décédé le 15 septembre 1946

- Josef THANNHOISER, 28 ans (PG - Prisonnier de guerre) décédé le 5 octobre 1946

- et une tombe alors inconnue...

L'enquête se poursuit... Il faut expliquer le bien-fondé de notre action... Le témoignage de M. Jacques ANDRIEU vient nous éclairer sur les circonstances du décès de M. Karl HANZLICK en septembre 1944. Les recherches des actes de décès, les investigations aux archives départementales, et celles au sein de notre fonds documentaire associatif viennent apporter des précisions cruciales et nous permettent alors d'identifier la tombe inconnue :

- Franz HÄNDLMAIER, 29 ans (PG - Prisonnier de guerre) décédé le 1er mai 1948

Nous obtenons même une photographie aérienne des baraquements des prisonniers de guerre allemands situés à La Loisne.

Nous transmettons dès lors toutes les informations recueillies à M. Julien HAUSER afin que les recherches se poursuivent au sein de la SESMA. 

3 - L'appui de la SESMA et l'aboutissement de la procédure (2019-2020)

Grâce aux recherches menées par le Comité Historique d'Hersin-Coupigny et aux informations concordantes obtenues par M. Julien HAUSER, la SESMA acquiert la certitude que ces tombes n'ont jamais été relevées et que les dépouilles de ces soldats allemands sont toujours présentes à Hersin-Coupigny.

Il s'agit donc désormais d'obtenir les autorisations auprès des autorités françaises afin de les relever et de les transférer au Cimetière Militaire Allemand de Bourdon. C'est la nécropole qui rassemble les dépouilles de soldats allemands morts pendant la Seconde Guerre Mondiale dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme et notamment :

  • les soldats allemands morts en mai 1940 en avançant vers la côte de la Manche ;
  • ceux tués pendant la retraite fin d'août-début septembre 1944 quand la France fut libérée ;
  • les soldats prisonniers de guerre décédés en France

Le 19 décembre 2019, nous sommes informés par Mme Carole NOVY, Déléguée Nationale du Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge qui a pris le relai de M. Julien HAUSER que les tombes seraient relevées au cours des prochains mois avec l'appui de l'ONACVG. L'opération qui a été retardée en raison de l'épisode épidémique du COVID-19 s'est déroulée le 7 juillet et l'exhumation confirme que les corps des soldats allemands étaient bien toujours présents à Hersin-Coupigny.

Ils sont désormais transférés au Cimetière Militaire Allemand de Bourdon.

Bilan de l'action du Comité Historique d'Hersin-Coupigny :

Nul ne peut dire ce que seraient devenues ces dépouilles de soldats allemands si le Comité Historique d'Hersin-Coupigny n'avait pas fait son devoir de mémoire en lançant cette alerte et en contactant la SESMA... Mais ce qui est certain, c'est que, peu importe les obstacles survenus au cours de ces 4 dernières années, grâce à l'action de notre association, ces soldats rejoignent leur dernière demeure légitime qu'est le Cimetière Militaire Allemand de Bourdon.

Ainsi, par delà les cicatrices de l'Histoire, notre association s'inscrit dans cette velléité de transmission de la mémoire, de diffusion et d'ancrage des idées de réconciliation et de paix auprès des générations futures. Si nous n'oublions pas les épreuves traversées, l'amitié franco-allemande qui a été patiemment construite au cours de ces dernières décennies ne doit pas se limiter qu'aux discours mais s'appuyer sur des actes concrets et un des premiers postulats est le respect mutuel de nos sépultures militaires.

Car, comme le soulignait à très juste titre, Albert SCHWEITZER, Prix Nobel de la Paix : "Les tombes de soldats sont les grands prédicateurs de la Paix" ! Un témoignage édifiant pour la jeunesse allemande et française. C'est pour cette noble action que le Comité Historique d'Hersin-Coupigny a été félicité et remercié par Mme Carole NOVY, Déléguée Nationale du Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge.

Le Comité Historique d'Hersin-Coupigny tient tout particulièrement a remercié M. Serge LATOUR, M. Julien HAUSER, Mme Carole NOVY, Mme Jennifer BOULINGUEZ-LALLAIN, les représentants de l'ONAC, les services de la SESMA pour les recherches, l'aide et l'appui apportés à notre association au cours de cette procédure.

Le Camp de Prisonniers de Guerre Allemands à La Loisne
L'Ancien Camp de Prisonniers de Guerre Allemands (La Loisne)

Comité Historique

Cet article ne reçoit pas de commentaire.